Cangel Best Lovers

Nostalgique ou passionné de la relation Cordy/Angel? Ou de la série qui l'a vu naître? Venez vite nous rejoindre, ce forum est fait pour vous.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Black Swan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Kitty
Spuffy shippeuse ♥
Spuffy shippeuse ♥


Féminin
Nombre de messages : 11473
Age : 26
Localisation : Sud de la France ^^
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Black Swan   Dim 20 Fév 2011, 21:23



Rivalités dans la troupe du New York City Ballet. Nina est prête à tout pour obtenir le rôle principal du Lac des cygnes que dirige l’ambigu Thomas. Mais elle se trouve bientôt confrontée à la belle et sensuelle nouvelle recrue, Lily ...



Que pensez-vous de ce film ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spuffy-and-cangel.forumactif.com/index.htm
Miss Kitty
Spuffy shippeuse ♥
Spuffy shippeuse ♥


Féminin
Nombre de messages : 11473
Age : 26
Localisation : Sud de la France ^^
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Black Swan   Dim 20 Fév 2011, 21:24

J'aime la nuance. Et j'aime les dualités. Avec Black Swan, j'ai été servie ♥ J'ai littéralement adoré !

J’ai dû le voir deux fois au ciné pour mieux capter toutes les subtilités, parce qu’on a une bonne dose d’informations au cours du film, et il me faut toujours du recul pour mieux appréhender l’histoire et sa symbolique.

Déjà, je ne connaissais "Le lac des cygnes" que de nom, sans en connaître précisément l'histoire -même si, pour le coup, le déroulement me disait quelque chose, je devais sûrement en avoir entendu parler... Le monde de la danse classique m'est complètement inconnu, donc je ne pourrais absolument pas en faire une critique objective à cet égard (fidélité à ce que peuvent ressentir les ballerines ?) mais en tous les cas, j'ai trouvé Natalie Portman époustouflante et impressionnante. Je crois savoir qu'elle s'est énormément entraînée pour ce film (5 heures par jour j’ai entendu dire), et son travail a payé, parce que le film mérite réellement son succès, et une grande partie de sa qualité lui revient. Pas seulement pour la danse, où, j'imagine, elle a dû faire énormément d'efforts pour atteindre un certain niveau, mais surtout pour son interprétation quasi-parfaite (je dis "quasi" parce qu'on aura vu dans le film que la perfection pouvait coûter très cher ^^). Les scènes d'émotions, les scènes de perdition, sa rage à l'encontre de ce Cygne noir cristallisé le plus souvent sous l'apparence de Lily, cette autre partie d'elle-même qui veut s’emparer d’elle et prendre sa place... Une vraie performance, bluffante.

  • Le film, Nina : Le film en lui-même est *vraiment* magistral. On retrouve ici la recette utilisée par Aronofsky dans "Requiem for a dream", une descente longue et lente, avec un final qui te laisse pantois à la sortie de la salle... Il se dégage une ambiance très forte et saisissante du film. J'aime la manière dont ça a été filmé (mention à la scène où elle prend de l'ecstasy et se lâche complètement avec Lily, ou encore celle où elle fantasme qu'elle couche avec elle) ; ils y ont mis beaucoup d'intensité et de sensualité, à plusieurs reprises. Ici, la sexualité est un moyen de libérer ses pulsions, de se relâcher, de se laisser aller…

    Parce que Nina est un personnage extrêmement conditionné et elle est refermée sur elle-même au début du film ; elle est toujours dans la maîtrise et le contrôle, son côté sombre est *là* (quelques petits détails révélateurs nous sont montrés dès le départ), mais il est refoulé. Elle n’ose pas s’abandonner. Et ce qui lui manque, c'est le plus important. L'émotion. Danser avec ses trippes, et non sa technique, se laisser aller, avoir cette soif de liberté et réellement *vivre* l’histoire. Explorer aussi un côté plus sombre d'elle-même. Pour ça, danser dans ce ballet lui aura permis de libérer justement ses pulsions les plus enfouies, celles qu’elle tentait de contrôler. De les lâcher, de se permettre cette liberté. Non sans conséquences... Le film joue énormément sur la métaphore et mélange presque fictif au réel, pour nous permettre de faire un plongeon direct dans la tête de Nina, et de voir jour après jour sa transformation métaphorique, son évolution vers cette "perfection" qu'elle recherchait. Une perfection qui lui aura peut-être coûté la vie, mais elle l'aura "sentie". Elle a retiré ses barrières et dépasser ses limites pour le ressentir. C’est une chose qui s’est insinuée en elle, une partie à laquelle elle s’est ouverte.

    La transformation s'effectue de manière très spectaculaire, grâce au jeu de Natalie, mais aussi à la manière dont ça a été filmé. Grosse mention pour la musique, notamment lors des scènes de folie, qui était particulièrement forte et bien accordée. Elle a grandement contribué à l’effet sur les spectateurs.


  • Thomas : Vincent Cassel était particulièrement excellent dans son rôle, très belle interprétation. Il est celui qui va *pousser* Nina à dépasser ses limites. Celui qui va la pousser à trouver son côté sombre, son Cygne noir, et à libérer ce potentiel en elle. Il a apporté un vrai plus à l'histoire. Il a été l'élément déclencheur, et j'ai trouvé son personnage vraiment rafraîchissant de par son caractère et sa passion, sa compréhension des émotions et de l'histoire.

  • Lily : Mon coup de cœur (et ma surprise) revient à l’actrice Mila Kunis, qui interprète le rôle de Lily. Je connaissais le talent de Natalie Portman, mais Mila a été une agréable découverte. Je suis extrêmement fan de ce qu’elle dégage. Et son rôle dans le film était totalement fascinant, pour ce qu’elle symbolise au regard de la transformation de Nina (caractérisé encore plus par le tatouage qu’elle a dans le dos, qui représente des ailes noires). Tout au long du film, Nina éprouve une forme de fascination et crainte à son égard. Fascination et attirance, parce qu’elle représente pour elle le Cygne noir, son côté sombre et libre, et c’est une réelle tentation. Et la peur découle justement de ça : se laisser aller, se lâcher, comme Lily le fait, Nina est effrayée à cette idée, mais elle est outrancièrement attirée par ça à la fois... Assumer sa sexualité, assumer sa liberté… C’est ce qui nous montre la scène fantasmée par Nina après avoir pris de l’ecstasy. Elle se voit céder à son attraction pour Lily, qui représente sa partie obscure. Et elle a vraiment très peur que celle-ci prenne sa place.

    Techniquement, on nous dit qu’elle a peur qu’elle prenne sa place dans le ballet (elle est sa remplaçante), Nina est terrifiée et est persuadée qu’elle veut la lui voler et devenir la Reine des Cygnes. Métaphoriquement, Nina a surtout peur de *devenir* le Cygne noir.

    Lily ne le sait pas, mais pendant tout le film, on voit que Nina a fait d’elle son Cygne noir. Chose que l’on voit de manière évidente vers la fin, lorsqu’elle croit tuer Lily –tuer le Cygne noir- et en la tuant, elle s’ouvre elle-même à sa partie sombre. Elle *devient* cette face sombre, elle le ressent enfin. Mais pour cela, elle a dû tuer le Cygne blanc. Et le Cygne blanc, c’était elle.

  • La mère : On retrouve un léger cliché chez la mère qui vit sa passion à travers sa fille après avoir dû elle-même abandonner à cause de celle-ci lorsqu’elle est née. Cela dit, ce n’était pas plus dérangeant que ça. Le rôle même de la mère est particulièrement intéressant et consistant dans ce film. Elle est le garde-fou, celle qui cherche à garder sa "sweet little girl", le Cygne blanc. Elle l’habille, l’appelle toutes les cinq minutes, la dorlote, la borde dans son lit… Elle la garde ‘pure’ et la préserve de toute perversion ou noirceur. Je pense par exemple à la scène où Nina se masturbe dans sa chambre (elle se lâche enfin) et se rend soudain compte que sa mère est endormie dans le fauteuil juste à côté. Et hop, oubliée la liberté, oubliées les pulsions, retour à la sagesse, elle se planque sous les couvertures. Elle se contrôle beaucoup par rapport à sa mère (sa mère qui, elle, laisse ressortir sa face sombre à travers la peinture). On voit notamment son visage dans le ballet, lors de l’une des illusions de Nina, quand elle tourne sur elle-même avec l’aide de son ‘prince’, qui la soulève, et ce qui cause sa chute, c’est précisément ça : voir le visage de sa mère dans la foulée. Elle est celle qui veut la conserver de sa partie sombre. Mais tout au long du film, on voit Nina se rebeller de plus en plus contre sa mère, contre sa ‘bonne partie’ d’elle-même. Par des petits détails (l’empêcher d’entrer dans sa chambre) puis de manière de plus en plus virulente et violente. Avec cette obéissance à sa mère, elle était prisonnière. En se révoltant contre elle, en prenant des décisions sans elle, en lui criant dessus, en la mettant à la porte de sa chambre, en allant même jusqu’à lui tordre sa main blessée, elle laisse le Cygne noir prendre le dessus. Elle fonce tête baissée dans sa partie sombre, elle l’explore, la vit, la ressent. « I am the Swan Queen » ; c’est ce qu’elle dit en quittant la maison pour aller jouer la première du ballet. Force, conviction. Elle ne joue plus mais *incarne* la Reine des Cygnes.

  • Les marques/rougeurs : Un élément qui prend une grande importance dans le film. Nina laisse ressortir son stress de cette façon (marques dans le dos et sur les doigts), et comme nous le fera très clairement comprendre la réaction de sa mère, c’est une chose qu’elle réprime. En se faisant ces marques, Nina se rebelle contre sa mère, contre son Cygne blanc. Et il y a une scène particulièrement symbolique : quand sa mère découvre les rougeurs, elle la traîne dans la salle de bain pour lui couper les ongles en la réprimandant très fortement. Là encore, on a l’exemple précis de la mère (en représentation de la pureté) qui cherche à étouffer le Cygne noir. Et c'est d'ailleurs pour cette raison que, dans une de ses crises de folie, Nina croit sortir une forme de "plume" noir de ses marques...



En bref, excellent film. Fascinant, intéressant, beaucoup de métaphores menées avec intelligence. Une musique époustoufflante et des acteurs totalement brillants. Pas grand chose de négatif à dire au sujet du film. Il est définitivement à voir ♥ C'est l'histoire d'une incarnation, d'une fille qui va découvrir son côté sombre, l'explorer et s'y brûler les ailes.

_________________


"We’re all wounded. We carry our wounds around with us throughout life and eventually they kill us. Things happen that leave a mark in space, in time… in us." ~ Brenda Chenowith

~ Spuffy Forum ~ Mon LiveJournal ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spuffy-and-cangel.forumactif.com/index.htm
a.a.k
Jensen Girl
Jensen Girl


Féminin
Nombre de messages : 31378
Age : 28
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Black Swan   Dim 20 Fév 2011, 21:30

C'est marrant, j'ai justement regardé le trailer hier ^^ J'ai entendu parler de ce film par rapport à Mila. Je pense qu'elle a été nominée à je-ne-sais-quelle-récompense pour son interprétation. Du coup, ça m'intrigue.

Bon, j'ai pas lu ta review parce que j'ai pas envie d'être spoilée, mais c'est clair et net que je vais regarder. Ne serait-ce que pour voir Mila dans un rôle plus dramatique ^^

_________________




Citation :
Now, these kids are not destined. In fact, loving each other was a byproduct of their destinies in the sense of their destinies brought them together, but them loving each other actually pushed against their destinies. Their destiny is the mission. Their love distracts from that. The mission wins out. This is their great tragedy. ~ anythingbutgrey, about Cangel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-is-a-fiction.forumactif.org/
Miss Kitty
Spuffy shippeuse ♥
Spuffy shippeuse ♥


Féminin
Nombre de messages : 11473
Age : 26
Localisation : Sud de la France ^^
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Black Swan   Dim 20 Fév 2011, 21:37

Je te le conseille vivement !! C'est un film vraiment très riche et les acteurs sont exceptionnels tous autant qu'ils sont ♥ Mila a été mon petit coup de coeur, parce que je ne la connaissais pas et elle dégage un truc vraiment... wow, dans ce film ! Natalie est quant à elle MA-GI-STRALE et elle mérite amplement sa nomination aux oscars.

_________________


"We’re all wounded. We carry our wounds around with us throughout life and eventually they kill us. Things happen that leave a mark in space, in time… in us." ~ Brenda Chenowith

~ Spuffy Forum ~ Mon LiveJournal ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spuffy-and-cangel.forumactif.com/index.htm
a.a.k
Jensen Girl
Jensen Girl


Féminin
Nombre de messages : 31378
Age : 28
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Black Swan   Dim 20 Fév 2011, 21:42

Moi je l'ai découvert dans TS7, mais c'est pas du tout le même registre, donc je suis vraiment curieuse de la voir dans ce film. Surtout que son rôle semble assez complexe et fascinant.

Puis j'aime bien Portman aussi.

Donc, évidemment, j'essayerais. Surtout que je n'ai eu que de bons échos du film ^^

_________________




Citation :
Now, these kids are not destined. In fact, loving each other was a byproduct of their destinies in the sense of their destinies brought them together, but them loving each other actually pushed against their destinies. Their destiny is the mission. Their love distracts from that. The mission wins out. This is their great tragedy. ~ anythingbutgrey, about Cangel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-is-a-fiction.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Black Swan   Aujourd'hui à 01:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Black Swan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Black Swan (nouveau film avec Natalie Portman)
» BLACK SWAN de Darren Aronofsky
» " Black Swan " : le film de Février 2011
» Black Swan
» Black Swan : 29/06/2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cangel Best Lovers :: Floodaland :: Film/Cinéma :: Drame-
Sauter vers: