Cangel Best Lovers

Nostalgique ou passionné de la relation Cordy/Angel? Ou de la série qui l'a vu naître? Venez vite nous rejoindre, ce forum est fait pour vous.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Carnivàle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a.a.k
Jensen Girl
Jensen Girl


Féminin
Nombre de messages : 31378
Age : 28
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Carnivàle   Dim 19 Déc 2010, 12:49



"Avant le Commencement, après la grande guerre entre le Paradis et l'Enfer, Dieu créa la Terre et la donna au singe habile appelé homme. A chaque génération naissaient une créature de lumière et une créature de l'ombre. De grandes armées s'affrontaient alors dans le conflit ancestral entre le bien et le mal. C'était une époque de magie, de noblesse et de cruauté inimaginable. Ainsi était le monde. Jusqu'au jour où un faux soleil explosa au-dessus de Trinity et où l'homme troqua à jamais l'émerveillement contre la raison."

Cette série suit la route d'une fête foraine ambulante (Carnivàle) pendant le Dust Bowl des années trente aux États-Unis.
Après la mort de sa mère qui le rejetait par peur et après la saisie de ses terres, Ben Hawkins, un jeune homme doté du pouvoir de guérison et de résurrection, évadé de prison, nouvellement sans domicile trouve refuge au sein de la troupe afin d'échapper à la police.
Il est tourmenté par des rêves étranges et prophétiques qu'il partage avec un prêcheur méthodiste, Justin Crowe, vivant en Californie.
Ces deux personnages seront finalement réunis dans une lutte entre le Bien et le Mal qui est tout sauf manichéenne.

_________________




Citation :
Now, these kids are not destined. In fact, loving each other was a byproduct of their destinies in the sense of their destinies brought them together, but them loving each other actually pushed against their destinies. Their destiny is the mission. Their love distracts from that. The mission wins out. This is their great tragedy. ~ anythingbutgrey, about Cangel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-is-a-fiction.forumactif.org/
a.a.k
Jensen Girl
Jensen Girl


Féminin
Nombre de messages : 31378
Age : 28
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Carnivàle   Dim 19 Déc 2010, 12:49

J'ai finalement fini la série et une fois que je suis passée outre le "wow, trop bizarre comme ambiance", je suis vraiment entrée dans le jeu et wow, juste wow!

C'est une série absolument grandiose au niveau qualité. Que ce soit les scripts, la réalisation, les costumes, le jeu d'acteurs, ... C'est pas étonnant qu'ils aient gagné autant de récompenses! C'est d'un réalisme impressionnant et on comprend mieux pourquoi il fallait 4 millions par épisode. On se croirait vraiment dans l'Amérique des années 20.

A côté de ça, je trouve les persos vraiment géniaux, *vrais* avec des défauts et des qualités, entier. Et j'ai trouvé très intéressant l'intrigue qui lie les épisodes, tout ce symbolisme autour de la relation et du surnaturel/fantastique. Sans pour autant être ennuyant ni même conditionnant, parce que les 2 mondes s'équilibrent assez bien.

Enfin, j'enrage vraiment que la série ait été annulée (même si les raisons financières *sont* pertinentes), surtout qu'elle s'arrêt sur un cliff énorme qui pose plus de questions que ça ne donne de réponses

_________________




Citation :
Now, these kids are not destined. In fact, loving each other was a byproduct of their destinies in the sense of their destinies brought them together, but them loving each other actually pushed against their destinies. Their destiny is the mission. Their love distracts from that. The mission wins out. This is their great tragedy. ~ anythingbutgrey, about Cangel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-is-a-fiction.forumactif.org/
a.a.k
Jensen Girl
Jensen Girl


Féminin
Nombre de messages : 31378
Age : 28
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Carnivàle   Dim 19 Déc 2010, 12:51

Une critique qui vante mieux les atouts de la série que moi:

Citation :
Nous sommes en 1934 en Oklahoma, durant la Grande Récession. Ben Hawkins enterre le corps de sa mère dans un paysage désertique. Au milieu d’un nuage de poussière apparaît l’équipage étrange d’un cirque ambulant. Ben décidera de les suivre en tant qu’homme à tout faire et découvrira l’univers mystérieux du Carnivàle. Sa présence parmi eux ne semble pourtant pas dû au hasard. Ce dernier possède, tout comme certains autres membres du cirque, d’étranges habiletés qu’il devra maintenant apprendre à contrôler. Parallèlement, en Californie, un prêtre nommé Justin Crowe fait l’expérience, lui aussi, d’événements inusités lorsque les pêchés de certains membres de sa communauté se matérialisent en visions cauchemardesques. Bien qu’éloignés physiquement, Ben et Justin semblent liés l’un à l’autre au travers de rêves prophétiques à propos d’une apocalypse prochaine.

C’est la prémisse de départ de CARNIVÀLE, une série produite par HBO et diffusée de 2003 à 2005. Avec des titres comme THE SOPRANOS, SIX FEET UNDER ou plus récemment TRUE BLOOD à son actif, il est normal aujourd’hui d’associer la chaîne de télévision avec qualité et succès. CARNIVÀLE n’échappe pas à cette règle, mais échappe souvent au radar de plusieurs. C’est la principale raison de ma critique aujourd’hui. Daniel Knauf en est le créateur et c’est lui qui aura imaginé les 2 saisons totalisant 24 épisodes de la série que l’on connaît aujourd’hui. Au départ, Knauf avait plutôt prévu l’histoire de CARNIVÀLE en 3 tomes, chacun comprenant 2 saisons. Malheureusement, le sort en a voulu autrement et la série fut annulée par HBO après la 2e saison; essentiellement à cause des coûts de production astronomiques (4 millions par épisodes) versus des cotes d’écoute de moins en moins satisfaisantes.

Ce léger détail ne devrait empêcher quiconque de visionner ce bijou, et encore moins vous particulièrement, puisque CARNIVÀLE a tout pour plaire aux amateurs d’horreur et de fantastique. Très dense d’un point de vue mythologique et superstition, la série a effectivement su me donner plusieurs frissons. Une voyante catatonique voilée lira votre avenir dans un coin sombre. Une créature mystérieuse constamment cachée derrière un rideau contrôlera vos faits et gestes. Un prêtre rédempteur vous donnera un avant-goût de l’enfer. La série n’est définitivement pas destinée à un large public. Plusieurs critiques lui ont reproché sa complexité et son ambiguité. Ce sont ces mêmes caractéristiques qui ont fait en sorte que je l’ai adorée. En laissant place à interprétation, on crée dans ce cas-ci un mystère supplémentaire qui cadre trop bien avec l’ambiance générale de la série… et on veut toujours en savoir plus! Malheureusement, pour beaucoup de spectateurs en Amérique du Nord, écouter une série est souvent synonyme de «mettre son cerveau et son imagination à off», le temps d’une heure. Si c’est aussi votre cas, CARNIVÀLE n’est pas pour vous.

Visuellement parlant, tout le monde s’entend pour dire que c’est franchement réussi. Bien qu’on focusse surtout ici sur le fantastique, les créateurs n’ont pas lésiné à reproduire le plus fidèlement possible l’époque qu’on appelle les « Dirty 30’s ». En effet, l’Oklahoma et plusieurs régions avoisinnantes ont été marquées au début des années 30 par de sévères tempêtes de vent et de sable principalement causées par de grandes vagues de sécheresse additionnées de mauvaises techniques d’agriculture. En plus du climat de récession reignant, au final on obtient un monde où tout est sale et en décomposition. Le réalisme du décors rend le surnaturel encore plus crédible. La réalisation est franchement superbe et nous offre à chaque épisode des images à couper le souffle. L’interprétation de l’ensemble de la distribution aussi est extrêmement convaincante. Que ce soit Nick Stahl (TERMINATOR 3) dans le rôle de Ben Hawkins ou Clea DuVall (plus que prète pour un premier rôle au cinéma) dans celui de Sophie en passant par Clancy Brown (peu connu à l’époque) en Father Justin. Ils nous y font tous croire. Notons aussi la présence d’une femme très respectée dans le monde de l’horreur, Adrienne Barbeau (THE FOG, CREEPSHOW) dans le rôle de Ruthie, la charmeuse de serpent d’âge mûr mais toujours aussi sexy. On sent une forte chimie opérer dans l’ensemble de la distribution qui nous permet de nous attacher encore plus aux personnages.

C’est l’habile mélange de mystère, d’horreur et d’occultisme qui a fait en sorte que CARNIVÀLE est devenue pour moi une série culte incontournable. Notre attention est constamment suscitée et renouvelée par l’intrigue. La saison 1 développe bien les personnages et met en place les éléments de l’intrigue principale tout en nous faisant connaître un peu mieux l’univers de ceux que l’on surnomme les « carnies » au travers d’anecdotes complètement surréalistes. La saison 2, quant à elle, vient boucler l’intrigue initiale de façon magistrale en concluant avec une fin ouverte de type « coup de poing dans vos dents » que vous n’oublierez pas de si tôt. Impossible ici de rester insensible. Bien que beaucoup d’éléments restaient à explorer ou même à clarifier dans les saisons à venir, ne vous privez pas du privilège de visionner CARNIVÀLE 1 et 2, si ce n’est déjà fait. Dans mon cas, je sais que la série me hantera pendant longtemps encore…

Source

_________________




Citation :
Now, these kids are not destined. In fact, loving each other was a byproduct of their destinies in the sense of their destinies brought them together, but them loving each other actually pushed against their destinies. Their destiny is the mission. Their love distracts from that. The mission wins out. This is their great tragedy. ~ anythingbutgrey, about Cangel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-is-a-fiction.forumactif.org/
a.a.k
Jensen Girl
Jensen Girl


Féminin
Nombre de messages : 31378
Age : 28
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Carnivàle   Dim 19 Déc 2010, 12:51

Trailer de la saison 1 (il est pas super génial par contre, il lui fait pas honneur):


_________________




Citation :
Now, these kids are not destined. In fact, loving each other was a byproduct of their destinies in the sense of their destinies brought them together, but them loving each other actually pushed against their destinies. Their destiny is the mission. Their love distracts from that. The mission wins out. This is their great tragedy. ~ anythingbutgrey, about Cangel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-is-a-fiction.forumactif.org/
a.a.k
Jensen Girl
Jensen Girl


Féminin
Nombre de messages : 31378
Age : 28
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Carnivàle   Dim 19 Déc 2010, 12:52

Trailer de la saison 2:


_________________




Citation :
Now, these kids are not destined. In fact, loving each other was a byproduct of their destinies in the sense of their destinies brought them together, but them loving each other actually pushed against their destinies. Their destiny is the mission. Their love distracts from that. The mission wins out. This is their great tragedy. ~ anythingbutgrey, about Cangel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-is-a-fiction.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnivàle   Aujourd'hui à 03:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Carnivàle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carnivàle ou La caravane de l'étrange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cangel Best Lovers :: Floodaland :: Les autres séries :: Séries Fantastiques-
Sauter vers: